Skip Navigation

Quel est le prix pour l'installation d'un ascenseur dans un immeuble ?

Combien coûte un ascenseur dans un immeuble ? Poser cette question est un peu comme demander le prix d'une voiture. Il n'y a pas un, mais des prix d'ascenseur. Quels éléments influent sur le prix d'un ascenseur ? Ce prix varie selon de nombreux critères : conditions d’utilisation, immeuble, options choisies pour l’ascenseur, etc.

Les critères évoqués et impactant le coût d’installation d’un ascenseur sont de deux natures : le prix de la « machine » et le prix des travaux nécessaires à son installation.

Selon l’activité de l’immeuble (habitation, bureaux, etc.)

Le prix d’un ascenseur pour bureaux, hôtel, centre commercial, hôpital,... sera plus élevé que lorsqu’il s’agit d’un ascenseur d’immeuble résidentiel car il ne répond pas au même besoin. Un as-censeur d’immeuble d’habitation est sollicité le matin et le soir principalement alors qu’un ascen-seur d’activité tertiaire est utilisé toutes les journées, souvent dans des conditions plus dures. Un immeuble de bureaux ou d’activité tertiaire nécessite, de ce fait, la mise en place d’ascenseurs ro-bustes, résistants aux chocs et capables de transporter une charge importante.

Selon la configuration de l'immeuble (et de sa cage d’escalier)

L'intégration d'un ascenseur à un immeuble implique plus ou moins de travaux d'électricité, de menuiserie, de maçonnerie, de peinture, etc.

Les conditions les plus favorables sont celles de l'implantation d'une cabine intérieure classique, dans un immeuble neuf.

La facture grimpe quand il s'agit de « concevoir » un ascenseur sur mesure. C'est le cas dans un immeuble ancien, qui n'a pas été pensé pour recevoir un ascenseur. Il faut alors engager des travaux lourds, réaménager les parties communes. L'escalier peut ainsi être réduit, les marches coupées, afin de libérer de la place.

Faute de place, il est parfois impossible de bâtir une gaine maçonnée, dans laquelle faire circuler l'ascenseur. Si l'immeuble dispose d'une courette, la solution peut être d'ériger une structure pylône pour cabine autoportante extérieure. L'arrivée à chaque étage se fait ensuite par la fenêtre de l'escalier.

Selon les caractéristiques de l’ascenseur

Selon sa technologie

La technologie sur laquelle repose l’appareil est un critère déterminant. Un ascenseur peut être électrique ou hydraulique. Le modèle le plus courant, l’ascenseur électrique, a des performances proches de celles d'un hydraulique, en termes d'encombrement et de silence. Surtout, il peut être installé dans des constructions plus hautes, grâce à une vitesse de déplacement supérieure. Il consomme en outre moins d'énergie au quotidien, mais demande plus d'entretien. Les ascenseurs hydrauliques, quant à eux, sont plus silencieux mais limités en termes de charge. Ils nécessitent beaucoup d’énergie pour fonctionner et ne conviennent pas aux édifices élevés.

Selon sa taille et son « standing »

Un modèle capable de transporter dix personnes n'a pas le même prix qu'un autre qui ne peut en accueillir que deux. De même, un ascenseur plus raffiné et mieux équipé (matériaux, signalétique, etc.) sera plus cher que son équivalent d’entrée de gamme. Dans les immeubles de standing, la cabine classique peut être remplacée par exemple par une vitrée, voire par une panoramique. L'esthétique se combine alors aux aspects purement pratiques, ce qui joue sur la facture.

Un coût à remettre dans son contexte

L’installation d’un ascenseur est un investissement qui, outre les services rendus au quotidien, peut valoriser l'immeuble. Dans un immeuble d’habitation, le prix d'un appartement n'est en effet pas le même s'il bénéficie, ou non, d'un ascenseur.

Il faut également considérer, dans le coût de l’ascenseur, le coût de la maintenance et surtout le coût d’une immobilisation de l’ascenseur. Une panne d’ascenseur peut être critique pour l’activité d’un immeuble de bureaux ou d’un magasin. Investir dans un ascenseur de qualité et fiable permettra ainsi d’améliorer la satisfaction des usagers et de réduire les risques d’immobilisation de l’appareil.